U-Roy

U-Roy

Il faut remonter au début des années 60, et l’explosion des sounds-system en Jamaïque, pour qu’apparaissent les premiers deejays, parmi eux Ewart Bekford alias U-Roy. Très vite cette façon de chanter devient une manière à part entière de s’exprimer. Même si ses premiers titres ne rencontrent pas le succès, c’est avec son single «Wake the Town» qu’il atteint le sommet des «hits » jamaïcains. Daddy U-Roy comme il se fait vite appeler, invente clairement un nouveau style, cette manière si particulière qu'il a de commenter, de parler sur des versions instrumentales deviendra sa marque de fabrique. En plus de son art de magner les mots, U-Roy se démarque par un timbre de voix hors du commun, passant des graves aux aigus sans lâcher ni la mélodie, ni son flow percutant. Avec l'arrivée du Dub son talent explose et Daddy U-Roy devient carrément le "Godfather" faisant naître un élan exceptionnel de productivité et de création sur la petite île de Jamaïque alors en pleine ébullition.

 

Les plus grands vont très vite se l'arracher, Mad Professor, Lee Perry, Joe Gibbs, King Tubby ou encore Duke Reid... pour qui U-Roy produira des bombes musicales, des morceaux uniques qui finiront par faire le tour de la planète, faisant vibrer les sound systems du monde entier.